Dans les coulisses du Dakar de Markus Walcher

Retour à la réalité pour Markus Walcher. Il a partagé avec nous les dessous de sa course et ces magnifiques souvenirs, teintés de poussière, de boue et d’adrénaline. Ce Dakar 2018 n’est certainement que le premier d’une longue série pour ce passionné qui nous a ravi avec un esprit #driver enough au top de son art.

Quel était ton état d’esprit durant la course ?

Nous avons vécu le Dakar au jour le jour. Se lever, finir l’étape et aller se coucher sans penser au résultat final. Nous avons profité de chaque moment à 200 %, avec comme objectif d’arriver au bout de chaque étape et ensuite, de la suivante. Bien sûr, nous étions extrêmement déçus d’avoir dû abandonner suite à la panne de moteur de notre Wildcat.

Et ton meilleur moment ?

Tous ! Je dois vraiment choisir ? En termes de course, je dirais que ce sont les énormes dunes de la seconde étape qui m’ont le plus impressionné. C’était une première pour moi et je peux vous garantir que le cockpit débordait d’adrénaline !
Mais nous avons surtout vécu de merveilleux moments de solidarité, notamment suite à notre première panne de moteur le quatrième jour. Chacun, des amateurs aux plus professionnels, a mis du sien pour réparer notre voiture. Nous avons été remorqués par une équipe allemande, tout le monde au camp cherchait une solution, l’équipe Mini X Raid nous a prêté les outils de soudure dont nous avions besoin… un bel esprit.

Quel a été ton principal défi en termes de conduite ?

La concentration. Il faut rester attentif en permanence. Chaque pierre, chaque trou, chaque irrégularité de terrain peut être fatale. C’est très éprouvant pour le corps et le mental. Les dunes mettent aussi les nerfs à rude épreuve. Tout le monde a dit qu’elles étaient incroyablement difficiles et insondables avec certaines d’entre elles s’élevant à plus de 600 mètres. Dans ces conditions, tout repose sur le rythme, la puissance, la pression des pneus et une capacité d’adaptation constante.

Quel est ton ressenti sur tes pneus BFGoodrich® ?

Tout simplement parfait ! Au début j’ai dû m’habituer car ils sont plus durs que mes précédents pneus mais nous sommes ravis. C’est confirmé, BFGoodrich®, sera ma marque de prédilection ! BFGoodrich® nous a considérablement aidés en termes de support technique et financier. Surtout, ils nous ont fait bénéficier de leur formidable expérience en courses de rallye-raid et nous ont permis de rencontrer des pilotes hors pair, tel que Nani Roma qui a été très accueillant et nous a prodigué une multitude de conseils tout au long de notre course.

See also:

  • DAKAR 2018

    Bilan sur le Dakar 2018… et cap sur l...

    05/02/2018

    +
  • DAKAR 2018

    Sainz, Peugeot Sport et BFGoodrich® r...

    20/01/2018

    +
  • DAKAR 2018

    Démarrage et chaleur : de nouveaux dé...

    19/01/2018

    +
More