Dakar 2017 : un parcours extrême

Poussière, pierre, sable, boue... Les pneumatiques BFGoodrich® vont en voir de toutes les couleurs sur les 9 000 kilomètres du Dakar 2017 entre le Paraguay, l’Argentine et la Bolivie.

Avec sept épreuves chronométrées de plus de 400 km, une étape-marathon et six jours à entre3600 et 4800 m d’altitude, plus une journée de repos à La Paz, la capitale la plus haute du monde, les organisateurs ont voulu une 39e édition très sélective.

L’altitude sera la 4e dimension de cette épreuve. Un défi pour les coureurs et la caravane qui pourraient bien avoir le souffle court et quelques maux de tête. Mais aussi pour les pneus, qui vont avoir à faire face à de fortes différences de température.

C’est d’abord sur des pistes rapides et techniques que les pneus BFGoodrich® vont évoluer dans la région de Gran Chaco, aux frontières du Paraguay, de l’Argentine et de la Bolivie. Sur des spéciales typées rallye, les pilotes exigeront de leurs pneus un comportement très racing : motricité, tenue latérale et capacité de freinage.

Vers Tucuman, les concurrents vont évoluer sur un parcours plus accidenté, parsemé de trous, de pierres et de rochers. Là, c’est avant tout la robustesse des pneus BFGoodrich® qui sera recherchée.

Puis le Dakar s’installera pour quelques jours sur l’altiplano bolivien avec de longues spéciales, quelques hors-pistes et les premiers franchissements de dunes. Des terrains variés qui demandent longévité et polyvalence, et une parfaite gestion des pressions de gonflage.

Une étape-marathon de 814 km attend les concurrents après la journée de repos à La Paz. « Les crevaisons sont quasi inévitables sur un Dakar, mais les pneus BFGoodrich® All-Terrain KDR2, KDR et Baja T/A KR2 sont très résistants En 2009, Giniel de Villiers a remporté le Dakar sans avoir connu la moindre crevaison ! », témoigne Dominique Bravy, technicien de l’équipe BFGoodrich®.

La fin du parcours s’annonce très variée avec hors-pistes, dunes, pistes cassantes et sections plus rapides et poussiéreuses. Les spéciales sont longues et le thermomètre dépassera sans doute sur cette partie, au pied de la Cordillère des Andes et dans les plaines argentines, les 40°C.

La réglementation impose un seul type de pneus sur tout le parcours. Ce sont donc les mêmes pneus qui devront franchir tous ces obstacles, quelles que soient les conditions météo.

See also:

  • DAKAR 2017

    And the winner is …

    18/07/2017

    +
  • DAKAR 2017

    GOOD PROJECT DAKAR EDITION: LAST CALL

    30/05/2017

    +
  • DAKAR 2017

    Aux portes du Perou

    17/05/2017

    +
More